La construction du mur

Depuis janvier 2004, le jardin des soeurs de Béthanie est coupé en deux par la fameuse "barrière de sécurité" élevée par l'Etat d'Israël. Ce mur de béton de 8 mètres de haut ampute Béthanie d'environ 1/5 de la propriété (le potager et le verger sont maintenant de l'autre coté du mur). Aucune indémnisation n'a pu être obtenue à ce jour.

Les 9 employés de Béthanie (éducateurs, femmes de ménage, cuisinière et jardinier), habitent tous derière le mur et sont donc "hors la loi". Or les soeurs ne peuvent pas envisager d'employer des personnes de Jérusalem, car les salaires sont bien plus élevés, et elles sont très attachées au personnel actuel qui travaille à Béthanie depuis de nombreuses années. Ce mur est ainsi une inquiétude pour l'avenir, mais il n'empêche pas les soeurs de tout faire pour conserver une atmosphère de calme et de gaité pour les enfants.

Le mur de séparation derrière la cour des enfants

Une journée à Béthanie

Les enfants sont debout dès 6 heures du matin car il faut être à l'école à 7 heures. Le temps d'enfiler l'uniforme et tout le monde se retrouve à la salle à manger pour un petit déjeuner avec ses traditionnelles pitas, le pain local.

Tous les enfants sont scolarisés à Jérusalem dans trois écoles différentes. Des mini bus scolaires passent les chercher. A l'école, dès le plus jeune âge, ils apprendront l'arabe, l'hebreux et l'anglais ! De retour à la maison vers 14 heures, les enfants déjeunent puis jouent dans la cour jusqu'à 15 heures. Ensuite c'est le temps de l'étude, dans de petites salles de cours aménagées. Ils sont répartis en trois groupe selon leur âge, sous la responsabilité d'un éducateur.

A 18 heures, tout le monde va diner puis à nouveau les enfants ont un temps de jeu dans la cour, souvent jusqu'a 20 heures. Puis vient le temps des douches, de la prière, et tout le monde va au lit vers 21 heures, après une journée bien remplie !

Le week-end la plupart des enfants ne quittent pas Béthanie. Ils habitent souvent dans des villages trop éloignés pour pouvoir faire régulièrement ce trajet. Ils sont en congés le vendredi pour les musulmans, travaillent le samedi et sont de nouveaux en congés pour les chrétiens le dimanche. Pendant ces deux journées de congés, les enfants ont deux heures d'études le matin et l'après midi. Ils passent le reste de la journée à jouer dans la cour ou la "montagne" de Béthanie. Plusieurs personnes de l'extérieur viennent régulièrement pour jouer et encadrer les enfants.

 

 

 

haut de page

 

Les enfants dans la "montagne" derrière Bethanie